98–117 » dans Manfred Clauss. J.-C. par un mélange de vétérans et de soldats romains et alliés italiens blessés ou malades de l'armée de Scipion l'Africain[b 1]. L’une de ses premières mesures est d’annoncer, par l’intermédiaire des pièces de monnaie frappées dès le début de son règne, qu’il avait reçu son pouvoir du Sénat[g 1],[10]. Les Daces sont ensuite sévèrement défaits à la bataille d'Adamclisi, en Dobroudja[r 3],[p 6]. Après avoir traversé le Danube, l’armée romaine progresse en territoire dace sans rencontrer une grande résistance. Le royaume dace ne disparaît donc pas totalement, quelques régions demeurent libres. À l'instar de ses deux prédécesseurs, il respecte le Sénat, mais sa politique plus novatrice créé des dissensions avec les sénateurs. En 1883, Theodor Mommsen émet pourtant un jugement bien différent, accusant Trajan d’avoir cherché, à travers la campagne contre les Parthes, à assouvir « un désir inextinguible de conquête »[86]. Le premier type est celui dit « de peuplement ». 2) doc. Hadrien, alors en Syrie, nie avoir ordonné les exécutions de ces quatre sénateurs influents du règne précédent[a 50],[p 17],[a 52]. Les seules sources antiques abordant ce conflit sont quelques résumés et explications de textes de Dion Cassius et des fragments de l’œuvre de l’historien Arrien. Dans la recherche biographique moderne, relativement peu d’études sur Trajan sont publiées depuis Paribeni et sa biographie en deux volumes. La monnaie de l’année célèbre la « Dacia capta »[i 3]. On ignore si cette décision marque un changement radical de politique par rapport à son prédécesseur ou bien si Trajan avait, peu avant sa mort, émis le souhait qu’une paix de compromis soit conclue avec les Parthes pour ne garder que les conquêtes récentes[72]. www.lahautsurlacolline.net Fadhila Ben Messaoud1Détails. Lucius Fabius Iustus was een Romeinse senator in de 1e en 2e eeuw na Christus, consul suffectus in 102 n.Chr., legatus Augusti pro praetore van - opeenvolgend - de belangrijke keizerlijke provinciae Moesia Inferior en Syria tussen 105 en 112 n.Chr. En Germanie inférieure, Trajan fonde la Colonia Ulpia Traiana par déduction de vétérans[r 11] ou encore Ulpia Noviomagus Batavorum qui devient la capitale des Bataves. L’empereur seul assure la direction de l’Empire, comme le reconnaît justement Pline le Jeune : « tout dépend de la volonté d’un seul homme »[a 15],[p 5]. C'est à cette occasion que la province voisine de Pannonie est divisée en deux : d'une part la Pannonie supérieure et d'autre part la Pannonie inférieure[r 6]. ; Un abus de pouvoir Subjugate the Abused Soul. Ces récits sont complétés par d'autres ouvrages, tels que la Géographie de Strabon ou l'Histoire naturelle de Pline l'Ancien. De grandes révoltes des Juifs y ont éclaté et ont abouti à la mise à sac de villes et au massacre de citoyens romains, parmi lesquels un grand nombre de Grecs[s 24]. Ils peuvent avoir à charge la gestion de cités libres d'une province telle que l'Achaïe ou d'une subdivision de province comme le diocèse de Pergame. Néanmoins, on ne peut nier les importants bouleversements démographiques qui ont eu lieu[k 21],[19]. Cette politique se reflète dans les sujets figurant sur les pièces de monnaie, où les provinces apparaissent maintenant autant que l’Italie[74],[75]. 4) docs 11 : Qu'est-ce qu'un "arc de triomphe" ? Centre et périphérie Les limites de l'intervention impériale L'Empereur était préoccupé par les affaires en provinces, la preuve : il envoie un grand personnage de son consilium, qui représentait une sorte de gouverneur spécial, dont l'expertise financière et administrative lui permettait de … Une autre réalisation importante est la construction du pont de Trajan enjambant le Danube à Drobeta sous la direction d’Apollodore de Damas, entre 103 et 105, un chef-d’œuvre de l’architecture antique[k 15],[r 3], permettant de relier aisément Sirmium au Banat nouvellement annexé. Peu après le départ de Trajan, Parthamsiris est assassiné dans des circonstances mystérieuses. Il reste très mesuré sur l’ascension des Orientaux dans l’ordre sénatorial, que l'on sait encouragée par l’empereur. Annette Nünnerich-Asmus, « Er baute für das Volk ?! Il finance également e manubiis (littéralement « grâce au produit du butin ») la construction d'un nouveau forum et confie la direction des travaux à l’architecte Apollodore de Damas[b 24]. Trajan y envoie quelques troupes avec à leur tête Caius Iulius Quadratus Bassus à l'été en 117 pour faire face au péril dace, en tant que légat de la legio XIIII Gemina[65],[66]. Il dirige le massacre des Juifs et des Parthes de Babylone et il s'empare des importantes cités syriennes révoltées de Nisibe et d'Édesse, capitale de l'État client traître d'Osroène, qu'il fait raser jusqu'aux fondations[a 48],[p 13] et dont il fait mettre à mort le roi, Abgar VII. 6H3-T2 M. Desmares TD 1 : L’EMPEREUR ROMAIN Après l’assassinat de César éclate une guerre civile entre les partisans de son fils adoptif, Octave et ceux de ses rivaux, notamment Antoine. En parallèle de cette politique expansionniste, Trajan mène de grands travaux de construction et engage une politique de mesures sociales d'une ampleur inédite. La Justice de Trajan d'Eugène Delacroix, 1840. Même si son absence de deux ans a servi à assurer la paix sur les frontières septentrionales et n’a pas été due à une guerre contre les Germains, le retour de Trajan est célébré comme pour une victoire[a 11]. Pour l'année 106, Trajan réunit son armée et traverse le Danube sur le grand pont de Drobeta. Björn Gesemann, « Die ‚Große Aula‘ der Traiansmärkte in Rom – Überlegungen zur Herkunft und Entwicklung ihres Bautyps » dans A. Nünnerich-Asmus. Bastien has 5 jobs listed on their profile. Publius Acilius Attianus s'attache à établir et consolider l'autorité d'Hadrien à Rome, en allant peut-être jusqu’à l’élimination physique de ses opposants[d 13]. Au début de son règne, Hadrien ne poursuit pas la politique expansionniste de Trajan et renonce à tous les territoires nouvellement conquis entre le Tigre et l’Euphrate. Les préparatifs de guerre des Romains n’étant pas passés inaperçus, Décébale fait relever les forteresses détruites, reconstruit les fortifications autour de la capitale, forme une nouvelle armée. Il adopte son cousin Hadrien, qui lui succède en 117. Le deuxième type est la colonie dite « honoraire ». Texte de Jean-Claude Daumas pour Arrête ton char ! ; Les âmes fugitives Subjugate 4 Fugitive Souls and deliver them to the Accuser. Constantin cherche à imiter Trajan, en particulier dans sa façon de se faire représenter : les portraits avec le visage imberbe et les devises sur les monnaies (optimo principi)[i 8]. Les références directes à Trajan dans les œuvres de Tacite sont rares. Le Monde du Jeu + d'infos. L’empereur Trajan fait construire le dernier forum de l’Empire au début du iie siècle. Selon Criton, médecin de Trajan, ce sont près de 500 000 prisonniers daces qui sont ramenés à Rome pour participer aux spectacles donnés lors de la célébration du triomphe de Trajan mais cette estimation semble avoir été exagérée d'un facteur dix et les Romains auraient en réalité fait 50 000 prisonniers[b 35],[21]. Jeux. ». L’œuvre de Gibbon exerce une influence considérable sur la vision qu’ont les historiens contemporains de l’Empire romain[k 30]. En Afrique romaine, la conquête du pays, de la mer au désert, se termine sous Trajan, hormis les Maurétanies. En Pannonie, les soldats de la legio XIII Gemina, qui ont participé à une des deux guerres daciques, fondent la Colonia Ulpia Traiana Poetovio. Trajans Gerechtigkeit, Hans Sebald Beham, 1537, gravure. Elle est décorée d’une frise de 200 mètres de long qui s’enroule en spirale et qui commémore la victoire de Trajan sur les Daces. La ville devient vite l'une des plus importantes d’Afrique du Nord. S'il aime la guerre, il se contente de remporter des succès, d'abattre un ennemi implacable et d'accroître ses propres États. Comme son prédécesseur, Trajan s’attelle à améliorer le réseau routier italien : entre 108 et 114, les travaux de la via Traiana qui relie Beneventum à Brundisium sont achevés, vraisemblablement sous les ordres du curateur des voies Quintus Pompeius Falco, permettant d’alléger le trafic sur la via Appia qui dessert aussi Brundisium. Dans la confusion de la fin d'année 97, alors que les deux factions se livrent à une lutte apparente, Trajan reste dans sa province. La mort de Domitien met fin à la dynastie des Flaviens[e 2],[7]. Ces sources littéraires lacunaires sont heureusement complétées par de nombreuses découvertes archéologiques, épigraphiques et numismatiques. Ce n'est pas seulement à travers les villes, mais aussi à travers les villages et les campagnes que s'est répandue la contagion de cette superstition; (…). La plupart de celles fondées sous Trajan se trouvent sur des frontières ou dans des zones récemment contrôlées par Rome, en Germanie inférieure, au nord de la Germanie supérieure, le long du moyen et bas Danube, en Pannonie, en Mésie, en Dacie, en Thrace et enfin en Numidie[n 6],[j 3]. Des fouilles ultérieures ont permis d'en repérer le plan, en forme de rectangle orienté nord-sud, arrondi aux angles, large de 120 mètres et long pour ce qui est repéré d'au moins 300 mètres[35]. En 114, le Pont Polémoniaque ainsi que celui Galatique sont détachés de la Galatie, difficiles à administrer depuis Ancyre, et sont rattachés à la Cappadoce. L'approvisionnement en céréales provenant de l'Égypte est menacé et les autorités locales sont dans l'incapacité de mater la rébellion[64]. Son fils adoptif et petit-neveu Hadrien lui succède, malgré quelques troubles lors de la passation de pouvoir. Les pouvoirs de l’Empereur à Rome nomme et réunit les ... L’empereur Claude (41 – 54) fait creuser un nouveau port et l’empereur Trajan (98 – 117) s’aménager un nouveau bassin Questions 1) Doc 3 : Pour mieux organiser l’approvisionnement en blé, qu’ont fait Leur commandement est assuré par un tribun, lui-même sous l'autorité du préfet du prétoire. 3) docs 11 : Qu'est-ce que l'empereur Trajan fait distribuer ici ?A qui ? Le pouvoir des empereurs carolingiens (800-888) Les empereurs carolingiens dirigent un Empire de plus en plus vaste avec une pluralité ethnique, la dimension vaste de l’Empire pose donc problème aux empereurs quant à la manière à adopter pour régner et imposer … À propos de la guerre parthique de Trajan » dans Maricq. Trajan établit une nouvelle organisation pour l'extraction des minerais de la région du Danube, concédant des baux à des entrepreneurs. Dans cette situation, Trajan n’a pas d’autre choix que de mettre Hadrien en avant et le nomme gouverneur de Syrie où les troupes engagées dans la guerre contre les Parthes sont stationnées[p 13]. ». Auguste avait déjà créé une unité similaire, connue sous le nom de Batavi (ou Germani Corporis Custodes), mais l'avait dissoute après le désastre de Varus en 9. Trajan s'emploie aussi sur le long du Danube moyen, sur la frontière panonienne, se méfiant des Marcomans, des Quades et des Iazyges qui n'ont pourtant pas soutenu les Daces mais restent menaçants[p 6]. Trajan renforce globalement le limes africain par des forts[c 1]. L'unité est divisée en turmes, probablement forte d'environ trente hommes, chacune dirigée par un décurion avec un duplicarius et un sesquiplicarius comme adjoints, le décurion senior est désigné decurio princeps[37]. Depuis qu’il a dix ans, Hadrien a été placé sous la tutelle de Trajan et de Publius Acilius Attianus. Ses lettres à Trajan, dont il fut l'un des hauts fonctionnaires, sont, avec les réponses de l'empereur, un bon document sur les méthodes de l'administration impériale. Il est relativement tolérant envers les chrétiens. Toutes les forteresses des monts d’Orastie sont tombées[14]. Octave accapare progressivement de nombreux pouvoirs que lui accordent le Sénat et les comices. 1. Sous le règne de Trajan puis de ses successeurs, Leptis Magna, Hadrumetum et peut-être Leptis Minus se romanisent et prospèrent rapidement. C'est une cité à laquelle l'empereur donne le titre de colonie et le cadre institutionnel correspondant, sans pour autant y installer des colons. C'est le dernier empereur à déduire des colonies dans la région[l 2]. Le Sénat lui décerne le titre d'Auguste, ce qui accroît largement son prestige et son autorité. J'adopte Marcus Ulpius Nerva Traianus »[a 7],[b 21]. Les actes des frères Arvales indiquent même le jour du 25 mars 101 comme celui des sacrifices offerts pour l’heureux voyage de l’empereur, dont le départ doit avoir eu lieu peu de … Ils ont pour fils Publius Aelius Hadrianus Afer et donc pour petit-fils Hadrien[a 2]. En Mésie, l'empereur fonde un certain nombre de villes ex nihilo. En plus de la révolte juive, plusieurs soulèvements apparaissent dans les provinces nouvellement conquises et, en Arménie par exemple, Trajan doit céder temporairement des territoires pour pouvoir reposer ses troupes. Lucius Licinius Sura accompagne à nouveau l'empereur en tant que conseiller, ainsi que Lusius Quietus et ses Maures, et les généraux de l’empereur sont Quintus Sosius Senecio et Caius Iulius Quadratus Bassus[d 9]. Il fait revenir d'exil un grand nombre de sénateurs et chevaliers et leur rend leurs biens confisqués sous Domitien, un processus commencé par Nerva. Jahrhundert). Il fait la paix avec les Parthes et la frontière entre les deux empires retrouve son tracé de 113. Cizek considère le règne de Trajan comme unique et comme la période la plus heureuse pour Rome[c 5]. La correspondance entre Pline le Jeune et Trajan concernant les chrétiens est précieuse car il s’agit d’une des rares sources à caractère officiel qui ne soit pas d’origine chrétienne[50]. meeples : néologisme composé des mots Anglais « my » et « people » . Les bonnes relations qu’entretient Trajan avec le Sénat ont donc largement influé sur ce qu’on retient de son règne. Trajan est fréquemment, mais par erreur, désigné comme étant le premier empereur d'origine provinciale, alors qu'il est issu d'une famille italienne établie dans une province[2]. Concernant les chrétiens, contre lesquels Pline a reçu des dénonciations anonymes, il se demande quelle attitude adopter et ce qui doit être puni : le fait d’être chrétien (nomen Christianum) ou les crimes qui y sont associés (flagitia cohaerentia nomini). À travers l’analyse des témoignages de l’épigraphie et de la statuaire relatifs à l’empereur Trajan, issus des cités des provinces occidentales, notre objectif est de déterminer les différentes formes d’expression d’allégeance et de loyalisme des provinciaux à son égard. L¶Empire : lEmpereur, la ville et la Romanisation I. Qu¶est-ce qu¶un Empereur romain? Oescus, jusque-là un grand camp romain, devient une colonie, Colonia Ulpia Oescus, après 112[s 7]. Bon stratège, Trajan mène certes de glorieuses campagnes, mais il n'a pas laissé une empreinte aussi forte en matière militaire que des empereurs comme Auguste, Hadrien ou Septime Sévère[r 17]. Au pays de l'empereur tomato-ketchup Les enfants sont rois et ils font la loi Tournicoti, tournicoton... C'est l'année-zéro de … Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Colonia Ulpia Traiana Augusta Sarmizegetusa Dacica, Le massacre des Juifs révoltés d'Égypte sous Trajan, Histoire de la décadence et de la chute de l’Empire romain, Werner Eck, « Trajan. Avant la fin de l’année 115, la Mésopotamie est déclarée province romaine[m 8]. Mais il faut attendre la mort de Trajan pour que celui-ci, directement ou par l’intermédiaire de Plotine et d'Attianus, l’adopte. En récompense pour son attitude loyale, il occupe en 91, avec Manius Acilius Glabrio, le consulat éponyme[b 15],[p 1], soit relativement tardivement pour un patricien[k 4]. En troisièmes noces, elle épouse peut-être Libo Rupilius Frugi, ce qui ferait d'elle une des arrière-grands-mères de Marc Aurèle. Le jour de sa naissance est le quatorzième jour avant les calendes d'octobre, c'est-à-dire le 18 septembre[b 3]. Le contrôle de la Mésopotamie est perdu[p 13],[s 26]. Trajan accède à la préture au début du règne de Domitien, probablement en 84 ou 86/87[b 13]. www.lahautsurlacolline.net Sabine se marie en 100 à Hadrien, faisant de lui le plus proche parent mâle de Trajan, et donc le candidat idéal à la succession. Ils sont en tout cas attestés pour la première fois sous le règne de ce dernier mais restent peu nombreux jusqu'au règne d'Antonin le Pieux. Une voie reliant Mayence à Baden-Baden et Offenbourg sur le Rhin est achevée ainsi qu’une autre reliant Mayence, Cologne et Nimègue[k 8]. Les critiques de Tacite semblent se cristalliser autour de trois points de la politique de Trajan : une action en Germanie trop limitée à son goût, l’absolutisme croissant de l’empereur et sa succession. Décébale, acculé à la paix[r 3], capitule, espérant éviter le massacre de la population de la capitale[f 5],[a 23]. Dans les années suivantes, l’Arménie et la Mésopotamie s'ajoutent à la liste des provinces. Les conditions de paix imposées par Trajan marquent la fin de la première guerre dacique. Ce faisant, il offre aux Romains une occasion de déclaration de guerre, en bafouant le traité de Rhandeia, ou plutôt un prétexte, comme le dit Dion Cassius pour qui la véritable motivation de Trajan n’est autre que la recherche de la gloire[a 41] et la volonté d’imiter Alexandre le Grand (sogenante Alexander-imitatio)[a 42]. L'année de sa naissance est par contre plus discutée, certains auteurs avancent l'an 56, se basant sur sa carrière sénatoriale, mais la grande majorité des historiens modernes considère dorénavant que Trajan est né en l'an 53[b 4]. Optimus Princeps, publiée en 1997, conclut que le règne de Trajan reste globalement très positif, tant en politique intérieure qu’extérieure. Cette politique représente un éloignement volontaire du règne de Domitien, perçu comme tyrannique. Les autres sources, pièces de monnaie et inscriptions, livrent des informations souvent incertaines[k 26]. Le travail de reconquête dure tout l’été de 105, repoussant l’invasion du territoire dace à l’année suivante. « Trajan » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior, https://fr.vikidia.org/w/index.php?title=Trajan&oldid=1462201, Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0. L'empereur encourage la colonisation, soucieux de peupler une région déserte à cette époque et nécessaire pour le développement des garnisons romaines situées sur le Bas-Danube[s 10]. Les incursions daces ont dévasté la province de Mésie inférieure. Dion de Pruse est notamment l'un de ses conseillers[p 5],[s 2]. L'empereur, en arrivant sur les rives du Danube, fait sans doute face à une situation difficile. L'empereur a placé Sextus Attius Suburanus Aemilianus à la préfecture du prétoire. Vers le mois de mars 102, Trajan reprend alors l’offensive et avance de nouveau vers le royaume de Dacie, sur plusieurs fronts. Il fait porter ses restes dans le mausolée d'Auguste[a 9]. Toujours en l’an 109, il fait bâtir des thermes aux dimensions longtemps inégalées, près du Colisée, du Ludus Magnus et des thermes de Titus qui sont quatre fois plus petits[n 3]. Dans sa réponse, l’empereur reste ambigu et n’adopte pas de positionnement clair. Les forums romains étaient le centre du pouvoir de Rome, du temps de l'Antiquité. Trajan prend le surnom de Germanicus[p 4]. En 106, alors qu'il mène campagne en Dacie, Trajan ordonne au gouverneur impérial de Syrie, Aulus Cornelius Palma Frontonianus, d'annexer le royaume nabatéen de Pétra[a 33], sans doute après la mort du roi Rabbel II[s 4]. L'annexion du royaume dace semble précipitée et contraire aux habitudes romaines qui traditionnellement la font précéder par l'établissement d'un royaume client. La notion de choisir le meilleur parmi les candidats à la succession par le principe de l’adoption après consensus du Sénat se propage après coup notamment via Pline le Jeune et son Panégyrique de Trajan[a 14],[r 1]. J. Mélèze-Modrzejewski, « L'Égypte » dans C. Lepelley (dir.). Reprenant les thèses de divers historiens, Eugen Cizek note que l'attitude de Tacite envers Trajan est en fait nuancée, même si elle semble globalement favorable. Toutefois, les pièces de monnaie contemporaines frappées à la suite de l'annexion parlent d'une acquisition (Arabia adquisita : « l’Arabie acquise »), et non d'une conquête militaire. L'architecte de l'empereur Trajan est d'abord connu comme ingénieur militaire. Il ne semble pourtant rencontrer quasiment aucune résistance dans cette première année de campagne. Par exemple sur cette pièce de monnaie de 312-313 : Entre parenthèses, uniquement les années des consulats sous Trajan (. De plus, il mène de brillantes actions à l'arrière-garde de l'armée, permettant ainsi aux légions de repasser l'Euphrate sans risque en 116[62],[p 13]. C’est à ce moment que commence la véritable lutte pour le pouvoir. More info here. Trajan quitte les monts d’Orastie, tout en y laissant une garnison suffisante pour supporter le harcèlement ennemi, et, grâce aux routes et à la flotte danubienne[f 3], intervient rapidement. Charles Richard Whittaker, « Le pauvre » dans Andrea Giardina (dir.). Il préfère chercher à stabiliser la situation dans l’Empire et à propager la Pax Romana dans la zone comprise entre la Bretagne, où des troubles éclatent, et la Syrie, entre les Balkans et l’Afrique du Nord. Orose défend par exemple Trajan quand il est accusé d’avoir persécuté les Chrétiens en arguant que l’empereur est en fait victime d’amalgame et d’incompréhension[a 60]. Les sénateurs l’accueillent simplement par un baiser[b 25]. Cette édition a un essai de datation du traité, qui daterait de Trajan.